Age: 25 ans. Situation familiale: Marié.

administratif

C’est en cochant les cases des papiers administratifs que j’ai vraiment réalisé. Cette petite case jusqu’alors vierge et à laquelle je n’avais jamais porté la moindre attention est soudain devenue pleine (de sens)…

Ca s’est passé au mois de Mai dernier, le 16 Mai 2015 pour être précis, à 17h00, quelque part dans le Sud de Bali, en Indonésie. “Vous êtes maintenant officiellement mari et femme”. Sourires, photos, échanges d’alliances, sourires, photos, photos, photos. Après des mois de préparations, des centaines de coup de fil, des rendez vous avec le fleuriste, décorateur, bijoutier, tailleur, pâtissier, chef… on y est enfin. Nous l’avons fait, nous sommes mariés!

On est marries!

Petit retour en arrière…

J’ai rencontré ma femme (Hic!) en 2011 lorsque je voyageais en Indonésie. C’est vers la fin de mon périple que je l’ai rencontré, elle s’appelait Hera (compagne de Zeus, d’où le coup de foudre?), elle avait 24 ans et j’en avais 21. Elle était Indonésienne, j’étais Français et à peu prêt tout nous opposait… On a très vite accroché! Après deux ans de relation à distance et mon diplôme en poche, je quitte tout et je pars m’installer en Indonésie avec ma douce, au début de l’année 2014.

Pendant les premiers mois ça n’a pas toujours été facile. Il faut s’adapter, ma famille et mes amis me manquent bien sur. Souvent je pense à eux et je me dis que mon choix est très égoïste: partir à l’autre bout du monde, loin d’eux, alors qu’ils m’ont toujours supporté dans tous mes projets. Ma maison me manque aussi, la bonne nourriture française, des petites choses qui appartenaient à mon quotidien et qui semblent maintenant bien loin (à peu près 15,000 kilomètres). Mais voila je crois en mon choix et comme tout choix il y a du bon et du moins bon. Je suis heureux et c’est le principal.

Alors que je suis sur le point de “fêter” mes six mois d’expatriation, mon père me rend visite (ou prend simplement des vacances à Bali). C’est à ce moment, et alors que les parents de ma femme (Hic!) sont également de passage sur l’île des Dieux, que je saisis l’opportunité… Après un super repas avec nos deux familles, nous retournons à notre appart’ et bizarrement personne n’entre, tout le monde attend gentiment dehors, cherchant un sujet de conversation quelconque. Je sens mon moment arriver, l’oeil vif, je prends mes claquettes à deux mains, et me lance…

Echauffement du genoux gauche

Alors en fait ça ne s’est pas vraiment passé comme dans les films. Il n’y avait pas de fleurs, ni de harpistes. Avant de pouvoir demander à ma future femme son “oui”, il m’a fallu demander “l’accord” de sa famille (tradition oblige). Donc j’ai commencé mon petit tour de table. Le père, la mère, le frère, le second frère… Enfin on arrive au vif du sujet! Je m’avance, balbutie quelques mots, c’est un oui en réponse, victoire!

J’ai alors tout juste 24 ans, un travail stable à rémunération instable, pas d’assurance; mais je l’aime et je sais que c’est la bonne donc, en avant! Après tout, c’est ça le mariage, non? Unir deux personnes qui s’aiment? Je me dis que ça ne pourra que faciliter les choses entre nous, la vie dans nos pays respectifs (VISA et tutti quanti) et que, après tout, à quoi bon attendre?

J’ai remarqué que le mariage en Indonésie n’a pas la même valeur que le mariage en France. Dans notre cher hexagone ou les statistiques ne cessent de nous rappeler qu’un mariage sur deux finit en divorce, le mot mariage a perdu de sa superbe. En Indonésie, au contraire, le mariage représente l’acheminement d’une vie, l’Himalaya d’une existence. Etre marié, c’est un peu comme avoir sa ROLEX en France. Alors bien entendu, arrivé un certain âge, si tu n’es pas encore marié, ça craint. Les gens commencent à se poser des questions et se demandent si tu n’es pas un produit avarié. En Indonésie, l’âge moyen d’une femme lors de son premier mariage est de 22 printemps.

Voila pourquoi ne pas attendre 🙂 Nous sommes déjà à maturité.

Pour vraiment comprendre l’importance du mariage et de la famille dans la société indonésienne, il suffit de discuter avec la population. Ma main à couper que les trois premières questions que l’on vous posera lors d’une nouvelle rencontre seront les suivantes: comment tu t’appelles? D’où viens tu? Es tu marié?

A Jakarta, ou tout autre ville hors de Bali, il est très mal vu pour deux personnes non mariées de vivre ensemble sous le même toit. C’est possible bien entendu, mais ce n’est pas l’idéal pour se faire des nouveaux copains dans le voisinage. L’Indonésie se déclare comme un état à gouvernement non religieux, il n’en est pas moins que 87% de la population est musulmane (plus grande communauté musulmane au monde) et donc les modes de vie et traditions s’en voient influencées, jusqu’au bout des pieds.

Pour en revenir au mariage justement, ce gouvernement non religieux a également son mot à dire: “tout mariage indonésien ne peut être réalisé qu’entre deux personnes partageant la même religion.” Mince alors! C’est quoi ma religion à moi? Ma femme et sa famille sont musulmanes. Ma famille est “chrétienne” par “héritage”, et donc moi je suis…? Pour moi, la religion et Dieu, ça m’est toujours passé au dessus de la tête (c’est le cas de le dire).

Bon, donc apparemment, si je ne suis pas musulman, pas de mariage. Pas de mariage, pas de vie ensemble. Là ça bloque, j’ai pas fait tout ce chemin pour m’arrêter maintenant. Je vois pas trente six solutions pour remédier à ce problème, donc allons y.

Je vais devenir musulman.

En Septembre 2014, dans la mosquée Bintaro à Jakarta, se tient une petite cérémonie durant laquelle je recite la “Shahada” et devient ce qu’on appele un “Mualaf”, un “converti”. Il se trouve que j’ai effectué ma “conversion” le jour de l’Aïd donc la mosquée était pleine à craquer et toutes les personnes présentes sont venu me serrer la main et me féliciter. Ce moment particulier a été une expérience humaine très forte.

Muslim!

Age: check!

Religion commune: check!

Moi qui pensais que le mariage consistait “juste” à unir deux personnes qui s’aimaient, Ô combien ais-je pu être naïf?

Finalement, tout est en “ordre” au yeux de l’ETA indonésien, c’est donc parti. Les préparations, fixer une date, fixer un lieu, les invités, régler les détails fun (animation, musique, bouffe) mais aussi les détails qui fâchent (contrat de mariage, etc…). Des accords, désaccords, et “quelques” engueulades plus tard, nous y revoilà, à ce fameux 16 Mai 2015.

Le mariage c'est maintenant!

Une fête de mariage c’est quand même quelque chose, surtout quand c’est la tienne! Il y a tes amis, ta famille, tout le monde sourit, tout le monde est heureux, et toi ca te fou une claque de bonheur! Après toutes ces heures passées à plannifier, à angoisser et à galérer pour que tout soit parfait et que tout se coordonne… Enfin, la pression retombe et t’es juste content et profite de TA, SA, NOTRE soirée. Quelques jours avant la cérémonie, je n’avais qu’une envie c’était que “tout ça” se termine et maintenant qu’on y est, j’ai juste envie que la fête dure et continue. Ca doit être ça la magie du mariage. Les festivités ont continué jusqu’à très tôt, ou très tard selon le point de vue. Une fois finie, chacun s’en est rentré chez lui et a recommencé son bout de chemin.

Les semaines qui ont suivi, le rythme s’est peu à peu calmé. Les photos et vidéos du mariage nous ont fait revivre ces quelques heures magiques, des félicitations des amis et des personnes qui n’avaient pas pu venir, des récits et anecdotes, et bien sur des remerciements. Et puis peu à peu, la vie a repris son cours normal, après LE “projet” de notre vie.

Quand j’étais “petit”, je me suis toujours demandé ce que je ferai plus tard, quand je serai un “grand”. Mariage, mari, femme, religion, tous ces mots appartenaient au vocabulaire de mes parents ou aux personnes plus âgées. Et puis sans m’en rendre vraiment compte, le temps s’est écoulé, et moi aussi j’ai grandi et aujourd’hui, moi aussi je suis marié.

Lorsque je suis parti en voyage en 2011, jamais je n’aurai imaginé que quatre ans plus tard je serai musulman, marié et que je vivrais en Indonésie. Mais c’est ça la vie et c’est ça qui est beau! Je me suis rendu compte que lorsque je m’en donne la chance, il m’arrive de vivre des aventures et expériences incroyables. Et le mariage, ça a été et c’est une sacré aventure!

Je ne sais plus où j’ai entendu cette phrase assez cool qui disait: ”Nous faisons constamment des choix, et ce sont ces choix qui font de nous ce que nous sommes”…

Vous pouvez egalement retrouver cet article sur www.medium.com